__________________________________________________________________________

En 1977, l’Établissement Public Régional avait fondé une étude sur l’emploi et la formation des personnes handicapées en Région « Provence-Alpes-Côtes d’Azur ».

Un chapitre important avait été consacré au  dispositif juridique, règlementaire et technique de l’orientation des demandeurs d’emploi handicapés.

Quatre grandes préoccupations en émergeaient :

-  Le nombre croissant de demandes (dossiers instruits) ;

-  La complexité des situations individuelles (diversité des profils, des niveaux) ;

-  L’inadaptation des outils traditionnels de mesure (tests psychotechniques de l’AFPA) ;

-  La lourdeur des institutions créées par la loi de 1975.

Cette étude mettait en exergue l’absence d’outil d’évaluation basé sur des données de l’activité réelle de  travail. Elle corroborait alors le développement d’une structure locale expérimentale s’attachant à traiter :

-  Avec des outils de mesure efficace, réaliste des potentiels, des aptitudes et capacités de cette population ;

-  Avec une approche interdisciplinaire ;

-  A l’aide de protocoles situationnels d’observations-évaluations d’activités construites à partir du référentiel emploi, de l’évaluation-orientation d’un public handicapé.

L’Association des Foyers et Ateliers pour les personnes Handicapées (A.F.A.H.) s’inspirant de la loi du 30 juin 1975, explicitée par les décrets du 25 Novembre 1980 a ainsi rapidement mis en place un Centre expérimental Interdépartemental de Préorientation (C.P.O.) qui a ouvert ses portes le 1e juin 1980.